Bien d’autres sites vont donner une bonne définition. Mais je m’y colle. En gros c’est le Social, Local, Mobile. Chacun des éléments sont actuellement séparément vecteur de croissance et d’avenir.

Social, les réseaux sociaux n’ont plus à prouver qu’ils sont devenus incontournable dans le marketing viral. La recommandation de produits par les amis est extrêmement importante dans le processus d’achat. 50% des américains déclarent être influencés par les posts sur les réseaux.
Local, car même si en France cela reste encore en retrait, les sites comme le fameux Foursquare rencontre le succès.  On aime bien partager l’endroit où l’on se trouve (je suis au sex-shop du coin de la rue par ex).
Mobile. La mobilité on en a entendu parler tout le temps et on l’utilise tout le temps. 77% des américains lisent leurs emails sur leur téléphone. Nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser notre mobile ou notre tablette pour lire les actus, les emails (qui n’a pas lu au moins une fois ses emails aux toilettes ?), utiliser un plan de ville, chatter, utiliser les réseaux sociaux, lire que  “houlala j’en ai marre de la life, c’est vraiment dur de se lever ce matin”… j’en passe.

Le SoLoMo c’est tout ça en même temps. Une addition de niches très porteuses. Et même si elles sont séparées au début, elles vont s’encastrer les unes dans les autres de façon assez naturelles. Normal donc que ça fasse des petits.

Pour moi le SoLoMo c’est un peu le départ de quelque chose qui se rapproche de la science-fiction. Si vous avez vu le film ou lu Minority Report, le SoloMo c’est l’ancêtre de la publicité comme dans la scène où des capteurs scannent la rétine de l’œil pour proposer en directe une réclame adaptée à la personne. Car de plus en plus les marketeux vont savoir, non, tout savoir sur vous et donc cibler au mieux le message.

httpv://www.youtube.com/watch?v=oBaiKsYUdvg
Prenez-vous pour Tom Cruise avec le SoLoMo

Avec le SoLoMo, même si on peut penser que ma description est trop futuriste, je ne pense pas que ça soit si loin de la réalité. Votre téléphone portable connait et va connaître sur vous de plus en plus de choses. Regardez par exemple la nouvelle fonctionnalité de paiement sans contact NFC. C’est vrai que c’est pratique de payer sans sortir son porte-feuille, sans sortir sa carte bleue. Parce qu’on au delà de la facilité, le NFC c’est un peu comme la carte bleue à son époque, c’est indolore. Le rapport avec l’argent est encore plus dématérialisé. Quand on paye en liquide, on voit l’argent durement gagné qui part. Si on paye par téléphone, on ne voit rien, et on hésite moins à s’acheter le dernier truc parfaitement inutile sortie mais tellement bien emballé.

Votre téléphone va donc tout savoir sur vous, ou presque. Il va savoir ce que vous avez acheté, et donc vos gouts. Facile après pour faire de la pub ciblée. Il va savoir où vous êtes, facile de faire de la pub géolocalisée. Et savoir qui sont vos amis, facile pour le marketing viral. Facile alors de vous envoyer une pub qui vous dit que votre pote a déjà acheté le dernier livre sur le marketing web et qu’il est justement en vente à la Fnac du coin et que même si vous l’achetez dans la journée vous aurez une super réduction grâce au bond d’achat que vous venez de recevoir par email.

Et si vous achetez ce fameux livre, vous aller devenir sans le vouloir à votre tour prescripteur puisque vos amis vont savoir que vous l’avez acheté. Et ainsi de suite. La chaine virale est quasi infinie.

On peut penser sans trop se tromper que le SoLoMo est le (un des) futur(s) du web.