Au début il n’y avait rien. Enfin rien, à l’âge du référencement néandertalien il suffisait de mettre une tonne de mots bien choisi dans la balise meta-keyword et c’était le bonheur. Autant dire presque rien.
Je ne vais pas refaire tout l’historique du référencement mais le SEO “moderne” a bien changé et a surtout dû s’adapter à Big G (google). Et il y a deux ou trois ans ce qui a fait le bonheur des référenceurs c’était les annuaires.

Les annuaires étaient le Saint-Graal de tout ceux qui voulaient que leur site soit visible dans les moteurs de recherche. Le moyen d’obtenir du précieux jus. On s’est donc rué pour proposer notre site dans ces annuaires comme des … heu… comme des webmaster en manque d’html. La course aux backlink d’annuaire était lancé. Et ça a marché un temps. Qui n’avait pas son lien dans tel ou tel annuaire était un mauvais. Et on a donc vu aussi apparaitre des annuaires d’annuaires. Mais pas d’annuaires d’annuaires d’annuaires à ma connaissance.

Jusqu’au jour où on s’est rendu compte que Google avait quand même un intérêt particulier pour le contenu. Le sacro-saint contenu. L’or noir sur blanc (mais ça dépend des polices de caractère et des fonds de site quand même). Donc on s’est mis tous au contenu, à écrire ou faire écrire. Et là c’est le drame. Un annuaire propose une description du site figé dans le temps et surtout qui renvoi vers la page d’accueil. Pas de liens profonds donc. Impossible de faire monter sa belle page thématique et son mot clef associé. Et là: ” tindin” (musique de magicien qui fait apparaitre sa colombe se son chapeau). Les sites de communiqué de presse prennent de la valeur et s’y précipitent. On peut y mettre de beaux textes avec de belles ancres vers nos belles pages bien comme GG aime bien. Que du bonheur.

Maintenant, je m’interroge toujours sur certains concepteur de ces sites. Je comprends parfois la démarche. On met à dispo son annuaire. En contre partie le tenancier de l’annuaire exige soit un lien retour qui donnera plus de force à l’annuaire (même si ça ressemble à un échange de lien et donc cela perd de sa valeur) soit de l’argent. Et pour avoir de l’argent, c’est le chantage qui est de mise. Le chantage sur les délais. Si tu payes pas, ton site peut mettre plusieurs mois avant d’être visiter par un modérateur, ce qui n’est pas signe de validation de la soumission. J’ai des sites qui sont ainsi en attente depuis l’expo universelle de Paris.  Oui bien sur demander de souscrire une offre premium en échange d’une validation rapide et quelque par de bonne guerre. Mais cependant le principe parfois me dérange un peu. “Je fais exprès de trainer des pieds pour te montrer que ça irait plus vite si tu rack” alors que finalement sans mon lien retour et mon site, ton annuaire serait tout vide et avec un moins bon page rank. En somme on doit payer pour faire aussi monter l’annuaire. J’entends hurler au fond de la salle, certains annuaires ne demandent plus de liens retour en échange d’euro. Bon oui c’est pas faux. Mais certains annuaires ne demandent juste rien.

Et pour les CP ? C’est pareil. Mais peut être en pire. Voyant que le communiqué de presse est l’arme principale du référenceur français, le nombre de site de cp a augmenté considérablement. Et les offres payantes qui vont avec. Et qui dit payant dit effets pervers.  Basé sur le même principe du “si tu veux que ça aille vite, tu payes”. Parce que certains sites de CP ont a mon avis oublié le principe du communiqué de presse. C’est de présenter une actualité ou un produit d’une société. En principe donc, une actualité c’est périssable dans le temps. Et quand on attend 2 mois avant sa sortie c’est un peu dommage. On se retrouve donc avec deux options, on paye pour avoir une actu plus vite mise en ligne ou on reste sur du gratuit pour avoir une actu qui sort parfois avec pas mal de retard. Là où ça ne va plus, c’est que les sites qui font payer ont tendance à faire un peu exprès de laisser trainer, comme les annuaires. Histoire de bien faire passer le message. Mais par contre, certains sites qui eux ne font pas trainer parce qu’ils n’y ont pas d’intérêt économique (ils vivent de la pub), publient plus vite. On se retrouve donc parfois avec des plates formes gratuites plus performantes que certaines plate formes payantes. D’où l’effet pervers (désolé pour ceux s’attendant à du plus croustillant). Les plates formes payantes ont donc tout intérêt à avoir d’autres avantages, comme un PR plus élevé.

Pour l’instant je n’ai pas encore trouvé de liste qui notent les sites de CP et annuaires (à noter quand même l’excellente liste de  Sites de CP, Annuaires et Digg-likes). On a parfois des commentaires perso sur l’auteur d’une liste, mais rien de vraiment concret. Chacun est obligé de se faire sa propre opinion avec son expérience mais il faut dire que ça prend du temps. Connaissez-vous une liste de ce type ?